Bien sur, j'écris pour moi.

                                            Bien sur sur, aussi pour toi.

                                            J'écris pour vous, pour l'inconnu.

                                            Parfois, dans l'espoir d'être lue.

                                            Souvent, dans l'ombre, qu'ils restent tous ces mots

                                            Dans un fond d'un tiroir, ils seront les plus beaux.

                                            Mais, tout au fond de moi, j'aimerai qu'on les lisent.

                                            S'ils sont nuls, je souffrirai qu'on me le dise.

                                            S'ils ont plu, j'aimerai que l'on me le re- dise.

                                                            Zibulinette