"Le blog d'une Mamie

01 juin 2017

 

                 

                 Paresse d'un moment

 

Plus rien dans mes pensées, plus rien dans mes écrits, plus rien n'est en éveil .

La terre est-elle silencieuse pour me bercer dans ce sommeil.

Mon âme ne frémit plus à l'approche du printemps .

Les mots ne se posent plus sur ce qui fait le temps .

Le regard n'inspire plus mon coeur.

L'esprit est en repos, il se laisse glisser sans heurt .

Réveille toi zibulinette, regarde tes pieds à coté de ce monde.

Secoue  toi Zibulinette regarde ces lueurs qui tournent dans ce monde.

Même si tout ce qui ce passe n'est pas beau sous nos cieux.

Ne ferme pas la porte, ouvre tout grands tes yeux.

Si mon regard se perd dans l'ombre de tes yeux . 

J'y vois tant de douceur, que mon coeur est tout bleu.

Si j'écoute les rires des enfants, leurs cris de joie éclatent de tous leurs êtres.

L'espoir est en nous, l'espoir est sur la terre.

                       .....................................

                     Zibulinette

 

 

 

    

            

oiseau sur fenêtre

 

 

Posté par zibulinette à 16:51 - Commentaires [2] - Permalien [#]


10 mai 2017

 

         

                Un arrêt de car.

Stop! Le feux est à l'orange, puis passe au rouge.

Les passagers du car sont figés sur le siège, plus rien ne bouge.

Je regarde tous ces gens, je les dévisage.

Perdus dans leurs pensées, je ne leur donne pas d'âge.

                 ...................................

Cette jeune fille dont le regard se perd dans le lointain.

Semble triste je le crains.

Face à face, Papy, Mamie se regardent tendrement.

Dans leurs yeux passe tout une vie d'amour, et de renoncement.

                 ....................................

Ces jeunes dans le fond, leurs walkmans sur la tête.

Les jours, ils les vivent en cadence, pour l'instant c'est encore la fête.

Tous ces gens rapprochés, pour un moment aux destinées liées.

Tel un vol de mouettes se dispersera dans un anonymat tracé.

                     .......................................

                 zibulinette

 

                   

autobus

Posté par zibulinette à 16:27 - Commentaires [5] - Permalien [#]

21 avril 2017

 

               

                               Tumulte dans les pensées

 

            Que suis je devenue?

             Dans la tourmente de la vie

             Me suis -je perdue ?

              Dans le long détour de la vie.

                     ...............................

              J'ai joué avec le sombre.

              J'ai parlé avec les ombres.

              Avec mon stylo j'ai construis mon petit Empire.

              Mes pensées positives ont écarté le pire.

                           ............................

               L'amour a effacé

               Les larmes du passé.

               Je suis devenue ce que j'espéré être.

                Un coeur apaisé avec mes être chers.

                           .................................

                                  Zibulinettes

 

               

image féérique ( 1 )

 

 

 

             

             

 

 

 

Posté par zibulinette à 17:24 - Commentaires [2] - Permalien [#]

01 avril 2017

 

              Envers ......Et  contre tout

 

Malgré toutes les menaces qui pèsent sur notre tête

Mes tulipes, mes jacinthes sortent de la terre.

Malgré toutes les noirceurs qui rôdent dans le ciel.

Le soleil et la pluie s'harmonisent et forment un arc en ciel.

                 ...................................

Malgré tout le gris dans tous les alentours.

Mes petits enfants sont là, de leurs bras ils m'entourent.

Malgré les mauvaises nouvelles qui endeuillent le monde.

J'entends des voix d'amour, des voix d'amis qui font comme une ronde.

                 .....................................

                          Zibulinette

DSCN1201

Posté par zibulinette à 12:02 - Commentaires [10] - Permalien [#]

08 mars 2017

                Bien des années encore

Quand mon coeur bondit et puis s'agite.

Quand mon esprit réagit et se vide.

Je ne peux retenir mes pensées qui trops souvent se livrent.

Ces pensées d'un moment, ces pensées d'un instant.

                      ............................

Qui surgissent parfois, depuis le nuit des temps.

Elles sont là, dans le coin de ma vie, dans l'ombre de mes ans.

Témoins d'un autre temps .

                    ...........................   

chemin de rêve 2

 

Parfois mon coeur est hésitant il a quelques raté.

Parfois mon coeur est courageux, il se laisse oublier.

Pourtant un jour mon coeur se dira

Dois-je continuer ou m'arrêter, seul mon coeur alors décidera.

                    ...................................

Dans mon corps, plein d'envie de vivre.

Dans ma tête, des pensées faciles à dire.

Mon coeur s'il te plait, fais de ton mieux.

N'est pas venu le temps de rester silencieux.

                    .....................................

coeur3

 

Posté par zibulinette à 17:11 - Commentaires [2] - Permalien [#]


05 février 2017

 

                 Vieux .....C'est quand ?

Et pourtant nous en faisons parti de ces gens que l'on dit " vieux"

Et pourtant même si parfois le corps nous trahit, il ne se considère pas " vieux"

Et pourtant les heures ont sonné pour ce corps fatigué d'être " vieux"

Et pourtant le comportement des autres nous dit que nous sommes " vieux"

                      .....................................

Vieux ? Ma tête rejette cet état des lieux.

Mon coeur bondit et refuse ce mot " vieux"

Mon corps se permet encore de faire  " le beau vieux"

Mon moral n'est pas en reste joyeux il se veut.

                      .........................................

Mes douleurs je les veux  douces dans mon  "être"

Mes années je les embellie pour bien paraître.

Mes plaintes je les transforme pour mon bien être.

Ma vie je la veux belle avant de disparaître.

                       ...........................................

               Zibulinette

 

    

la vie 10

 

 

 

 

Posté par zibulinette à 10:28 - Commentaires [13] - Permalien [#]

07 janvier 2017

 

              Je sais mais j'aimerai encore être

                                                                                                                                                                                                                                                                   

Lorsque sur notre corps sont passées les années

Laissant impitoyablement de la vie des traînées

Lorsque sur son passage , la joie

La peine s'inscrit sur le visage 

Le temps!

Inexorablement de son sceau fait des ravages

A la même cadence, il poursuit son voyage.

Lorsque dans le miroir, je regarde mon visage 

J'y vois tant de bonheur, qu'alors je n'ai plus d'âge.

Pourtant les ans m'invitent à franchir le pas.

Ce pas dans la vieillesse me pousse vers un état

Dont ma tête, mon coeur n'ont pas encore leur place.

Je leur dis bonjour! Je les salue bien bas!

Je les mets de coté! Les reprendrais plus tard.!

                 ....................................

               zibulinette

 

je-vais-bien

Posté par zibulinette à 16:53 - Commentaires [3] - Permalien [#]

02 novembre 2016

 

 

 

la sieste

 

 

 

 

 

 

 

 

 

          La sieste

Les Espagnols ont été les premiers à utiliser la formule latine " Sexta"   ( hora ) soit la sixième heure du jour, l'équivalent de midi pour les Romains, c'est à dire l'heure la plus chaude. Au XVIII em siècle, ce moment de la journée est jugé idéal pour prendre un peu de repos après le repas. Mais la sieste est-elle une spécialité des pays lains? Nenni: En Chine le droit à la sieste pour ceux qui travaillent est inscrit dans la constitution de 1948 et ......depuis les études scientifiques ont prouvé les effets bénéfiques de la sieste sur la productivité et les capacités intellectuelles.......Alors sieste ou pas sieste?

Posté par zibulinette à 15:59 - Commentaires [5] - Permalien [#]

09 octobre 2016

 

               

Balzac

                                                                          

                                                                                                                                                                                                                                                         

 

 

 

 

             Le livre refermé on reste beaucoup avec la pensée de Balzac. Cet homme quel personnage! Un forcené du travail, un empereur de la dette. Toute sa vie il a fuit les créanciers, changeant continuellement de domicile, s'échappant devant les huissiers par une porte dérobée. Sa vie est une débauche d'une existence fastueuse. Ses dettes pour lui c'était un excitant de l'imagination, la drogue de son activité, pourtant il vivait mal. C'était un travailleur acharné 14h à 16 h par jour, bien rare sont les moments de détentes, même dans ses voyages, le manuscrit était dans ses bagages. Tout est exagéré dans Balzac, sa débauche d'énergie, ses excés de dépenses., ses amours éparpillés. il veut paraître beau, s'habille riche, mais c'est un géant pataud, c'est aussi un génie, et un géant de la littérature moderne. Sans relâche il a continué à écrire des chefs d'oeuvres, ses éditeurs payaient d'avance, il honorait ses contrats alors que l'argent était dépensait, alors....il écrit, écrit parfois 18 h d'écriture ininterrompues . Pour tenir, sa cafetière, son porto sont à portée de main. Ses centaines de romans sont là pour témoigner " La cousine Bette" Grandeurs et misères des courtisanes" " La comédie humaine" " Le père Goriot".....il meurt comme son père Goriot, seul, abandonné. son infernal labeur à fait mourir Balzac encore jeune 50 ans. Il écrit " Les travaux exorbitants de mes quinze et dix-huit heures par jour emportent tout. La nature est implacable, et quand on essaie de la frauder, elle est plus dure que ....la cour d'assise. Ma vue gagne le cerveau, la forme s'épaissit par inactivité du corps, ....Par moment je me sens las! J'ai peur d'avoir mangé beaucoup de mon capital santé, ce sera curieux de voir mourir jeune l'auteur de " peau de chagrin"..........Et oui Balzac c'est ce qui est arrivé.                                                

Posté par zibulinette à 17:56 - Commentaires [4] - Permalien [#]

09 septembre 2016

images sur l'humeurl

 

   Vous avez dit " humeur"

Elle va et vient ....La mâtine.

Nous bouscule, nous chagrine.

Changeante suivant l'heure.

    Notre humeur

.......................................

Elle va et vient .....La coquine.

Capricieuse dans sa logique, elle s'obstine.

Elle revient joyeuse suivant l'heure.

           Notre humeur.

.........................................

Elle va et vient......La câline.

Elle trotine, chemine.

Puis se pause suivant l'heure.

             Notre humeur

........................................

     zibulinette

 

Posté par zibulinette à 16:39 - Commentaires [12] - Permalien [#]