Paresse d'un moment

 

Plus rien dans mes pensées, plus rien dans mes écrits, plus rien n'est en éveil .

La terre est-elle silencieuse pour me bercer dans ce sommeil.

Mon âme ne frémit plus à l'approche du printemps .

Les mots ne se posent plus sur ce qui fait le temps .

Le regard n'inspire plus mon coeur.

L'esprit est en repos, il se laisse glisser sans heurt .

Réveille toi zibulinette, regarde tes pieds à coté de ce monde.

Secoue  toi Zibulinette regarde ces lueurs qui tournent dans ce monde.

Même si tout ce qui ce passe n'est pas beau sous nos cieux.

Ne ferme pas la porte, ouvre tout grands tes yeux.

Si mon regard se perd dans l'ombre de tes yeux . 

J'y vois tant de douceur, que mon coeur est tout bleu.

Si j'écoute les rires des enfants, leurs cris de joie éclatent de tous leurs êtres.

L'espoir est en nous, l'espoir est sur la terre.

                       .....................................

                     Zibulinette

 

 

 

    

            

oiseau sur fenêtre